La vision des fourmis

#1
Bonjour à tous,

J’ai fait quelques recherches sur la vision des fourmis afin de pouvoir faire une vitre assez opaque pour atténuer la luminosité mais surtout avoir le spectre lumineux générale des espèces, et ainsi avoir une vitre teintée qui pour nous permettrait de les observer sans les gêner.


Tout d’abord le spectre lumineux classique varie de 0 à 1 000 nm, allant des Ultraviolets (inférieur à 400 nm) aux infra-rouges (supérieur à 800 nm). La vision humaine est comprise entre ce 400 et 800 nm .
spectre lumineux.PNG
spectre lumineux.PNG (82.18 Kio) Consulté 479 fois

Pour les fourmis d’après mes recherches :
Chez les insectes en générale, leur vision varie entre les 330 nm et 640 nm liés à la structure même de leurs yeux. Si on compare au spectre lumineux ci-dessus, on peut voir que leur vision varie des ultra-violets à vert/jaune.

J’ai également trouvé des correspondances spécifiques pour certaines espèces précises telles que :
Formica polyctena : 350 à 510 nm (violet/bleu)
Cataglyphis bicolor : 350 à 510 nm (violet/bleu)

Myrmecia gulosa : 412 à 540 nm(bleu/vert)
Myrmica sabuteli qui varie selon l’intensité lumineuse :
Luminosité faible : insensible aux rouge, sensible au Jaune et très sensible au violet/vert
Luminosité forte : peu sensible de rouge, sensible au vert et très sensible au violet/bleu

Conclusion : les fourmis sont quasiment insensibles au rouge. Il y a donc 2 possibilités pour les observer sans les déranger.
- La première remplacer la vitre du nid par une vitre teintée en rouge, légèrement opaque pour diminuer l’intensité lumineuse. (ou coller un filme (filtre rouge))
- Ou installer le nid dans une pièce noir uniquement éclairée par une lampe de couleur rouge.

Pour définir l’opacité de cette vitre, il faudrait se renseigner sur leur sensibilité à l’intensité lumineuse. Autre point en suspens.
Dernière édition par Sweety Industry's le Ven Fév 28, 2020 1:08 pm, édité 1 fois.

Re: La vision des fourmis

#3
Super recherche ! Merci. Voilà qui répond en effet à plusieurs question !

En effet, le dernier point en suspens reste un élément important. Pour ma part, je n'ai pas l'impression que mes Messor soient extrêmement sensible à la lumière en général. Cependant, une luminosité vraiment très forte (même pour moi, va avoir tendant à les faire fuir !

Une réponse à une question qui en amène à d'autres !

Re: La vision des fourmis

#7
coucou,

Pour la luminosité c'est pas trop un problème a vrai dire, enfin-ci a très forte luminosité, mais la structure des yeux en eux même règle le problème.
Je te renvoie a se lien
https://passion-entomologie.fr/vision-d ... arisation/

Sinon pour les vibration il y a 2 type principal qui les gène celle du "sol" et celle de l'"air".
Pour le premier c'est assez facile, il suffi d'avoir le meuble en question déjà bien à plat et pas bancale xD. et tu place une serviette en dessous comme je fait. et Evidemment éviter de taper dans le meuble. on peux également rajouter sous le nids des patins sous le nids.

Pour le 2 ème quasi impossible de stopper les vibrations de la voix (ou autre type baf de musique xD) sauf si tu insonorise la structure entière comme les salle de musique ou certaine pièce. en plus avec le réservoir d'eau l'effet est renforcer.

Re: La vision des fourmis

#8
Ahaha, cool, merci pour la mise à jour des informations.

Je pense que tu as raison, pour les vibrations du sol, c'est important de faire un minimum de travail. Pour moi le plus important reste quand même d'éviter de leur taper dedans xD

Pour les vibrations sonores, je pense que les mettre dans un espace insonorisé n'est pas très pertinent, dans la nature, elles subissent aussi ce type de vibrations... Après, évidemment, il vaut mieux éviter d'avoir sa colonie à côté de ses enceintes quand on écoute du métal à fond... Contrairement à un chat, qui va pouvoir se barrer le plus loin possible la colonie aura pas le choix...
Répondre

Revenir vers « Biologie »

cron