Les épiphytes

#1
J'ai récemment découvert, en lisant Le monde fascinant des fourmis de Luc Passera, l'existence d'une relation mutualiste entre certaines espèces de plantes, pour le moins originales, et plusieurs espèces de fourmis.

Ces plantes sont appelées épiphytes, elles n’ont pas de contact direct avec le sol mais s’installent sur des branches d’arbre afin de laisser leur racines pendre. Les racines hydratent la plante à l’aide de l’hygrométrie et récupèrent les éléments organiques et nutritifs nécessaires au bon développement de la plante dans l’humus accumulé à la base des branches.

Elles ont une structure creuse qui propose un habitat idéal pour les fourmis, et, de plus, elles fournissent des fruits appréciés de ces habitantes. Pour se permettre ce palace, la reine fondatrice va récupérer une graine qu’elle va porter jusqu’à un morceau de branche propice au développement de la plante. Elle va déposer la graine dans un début de substrat, que les ouvrières, une fois née, enrichiront de terre et de pulpe de bois. Au fur et à mesure que la colonie s’agrandira, les ouvrières iront chercher de nouvelles graines d’épiphytes pour agrandir leur habitat.

J’ai trouvé ça assez impressionnant car, dans cette situation, les fourmis sont capables de définir comment fabriquer et entretenir un substrat pour le bon développement de la plante. Elles sont également capables de reconnaître les graines de la plante pour les ramener au nid et commencer ou agrandir celui-ci. Leur comportement jardinier a mené la communauté de scientifiques travaillant sur le sujet à nommé leurs habitations "jardins de fourmis", c'est joli non ?

Ce qui est très intéressant avec ces plantes c’est qu’elles accueillent aisément de nombreux habitants de tous types : différents insectes, parfois même des grenouilles, etc… Dans le cas où elles abritent des fourmis, la cohabitation avec une autre espèce de fourmi ou même une autre espèce d’insecte peut même arriver !

Il est quand même intéressant de noter que ni la plante, ni les fourmis n'ont besoin les unes des autres, mais qu'une relation entre elles est bénéfique pour les deux parties. En somme chacun y gagne alors pourquoi se priver ?

Re: Les épiphytes

#3
J'ai épluché internet pour trouver des images de ce mutualisme mais rien... Comme il y a des études assez récente sur ce sujet pour vraiment comprendre le fonctionnement, je pense que c'est encore récent et que la littérature et les diverses références sont assez minces pour le moment. Il va falloir aller sur place !

Si jamais la communauté scientifique poste plus d'information à ce sujet, entre autre des images, j'en ferais par ici bien entendu !
Répondre

Revenir vers « Interaction des fourmis avec les plantes »

cron