Messor barbarus

#1
Messor barbarus est une espèce qui se trouve principalement dans les pays du pourtour méditerranéen. Cette espèce se trouve dans le sud de la France, sauf en Corse.

Ses essaimages, massifs, se produisent en Septembre et Octobre. Une fois fécondée, la gyne s’enterrera pour pondre pendant plus de 20 ans.

Sa fondation est indépendante et claustrale, c’est-à-dire que la gyne ne sort pas nid avant l’arrivée des premières ouvrières. En moyenne, le couvain met 45 jours à se développer (si vous ramasser une gyne Messor Barbarus, vous devrez attendre un mois et demi avant d’avoir des ouvrières).

Cette espèce n’est pas polygyne, et, même si certain cas de polygynie se sont avérés viables, ne tentez pas de mettre ensemble plusieurs gynes Messor barbarus, elles risqueraient de entre-tuer.

Vous pourrez observer un fort polymorphisme chez cette espèce, qui présentent les sous-castes minor, media et major de manière remarquable.
Leur couleur rouge foncé à rouge clair au niveau de la tête en fait des fourmis très jolies à observer.

Pour bien s’en occuper, il faudra leur proposer un nid comportant des zones sèches et des zones humides. Ces fourmis étant granivores, elles font des « greniers », dans lesquels elle stockent les graines, d’où l’importance des chambres sèches (sinon les graines germent). En revanche le couvain a besoin d’humidité, d’où les chambres humides.

En tant que fourmis granivores, elles consomment principalement des graines, si possible variées, correspondant à la variété qu’elles consommeraient à l’état naturel. Elles consomment également des petits insectes pour l’apport en protéines nécessaire au développement du couvain. Cette espèce s’hydrate grâce à l’hygrométrie, qui devra être maintenue entre 60% et 90%. Elle se maintient entre 21°C et 29°C.

Une diapause d’un mois et demi entre 10°C et 18°C sera nécessaire au bon développement de la colonie.

C’est une espèce très tolérante, que je conseille facilement aux débutants car elle pardonnera facilement des petits oublis de soins.

Petit point alimentation : si vous observez des préférences significatives dans l'alimentation de vos Messor barbarus, n'hésitez pas à m'en faire part, je mettrais cette fiche à jour pour que chacun puisse y avoir accès simplement.
Répondre

Revenir vers « Description des espèces »

cron